• source : Fou de bassan communication


    votre commentaire
  • Il a fallu que je poste mon article vendredi, sur les graphistes en colère pour me retrouver moi-même en colère, samedi soir...

    Voici mon histoire ou plutôt ma mésaventure, que je ne manquerai pas de partager :

    Il y a 3 semaines de ça j'ai devisé et proposé des idées (grosse grosse très grosse erreur) pour mettre en valeur la restauration rapide d'une épicerie. La dame gentille d'un premier abord, me dit : oui oui c'est très bien et vous avez compris ce que je voulais mais je ne payerais pas pour tout le travail, faites moi juste le prix pour les 2 stickers. Moi, destabilisée par sa demande et un parcmètre qui tourne, je pars en disant euh oui je vous refais un devis. Après reflexion et plusieurs avis je décide de renoncer et de ne pas sous-vendre mon travail. Désolé madame on ne poursuivra pas. 
    Et voici que ce soir en passant devant la boutique pour aller se baigner tranquillement au lac, que vois-je ? Toutes mes idées reprises ah non que dis-je VOLEES et mises en place en plein centre ville d'Annecy.... 
    En colère je suis, ah oui la gentille petite graphiste elle a les NERFS la tout de suite. Alors faites tourner : l'epicerie rue du président favre à Annecy (entre la banque et l'agence immo) utilise mes créations sans aucun scrupule. Et bien moi non plus je n'aurais pas de scrupule à raconter cette aventure. 
    Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort, c'est que l'on dit. 


    La vie nous apporte une leçon chaque jour...


    1 commentaire
  • Depuis quelque temps je sens la colère monter chez mes "collègues" graphistes. Et pour cause, nous sommes confronté à des demandes de plus en plus farfelues.
    Et oui, étant donné que nous vendons de la matière grise, du conseil et de la créativité, qui ne sont pas quantifiables, ni concrets, il paraît normal de nous demander un rabais, voir la gratuité, et de nous payer au moment choisi. 
    Je tiens à mettre dans la balance tout de même, le fait que certains se disent graphistes, alors qu'ils ne le sont pas, que d'autres vendent des prestations avec des contrats mensuels sans aucune prestation et service. 

    Donc oui le métier de graphiste est un METIER, qui propose un service payant, mais si c'est votre métier faîtes le bien.

    Voici quelques affiches explicites de la colère actuelle, elles proviennent du blog Graphiste gratuit

    Graphistes en colère

    Graphistes en colère

    Graphistes en colère

    Graphistes en colère

     

    Je tiens à préciser que je n'ai pas eu de soucis jusque là, que les échanges avec tous mes clients se font dans un climat de confiance. Les contrats sont signés et les 2 parties s'engagent. 

    source : Graphiste gratuit 

    Pin It

    votre commentaire
  • Les Rencontres d'Arles pour cette nouvelle édition ont choisi de nous proposer un été tout en noir et blanc. Voici mon coup de coeur/découverte : Gilbert Garcin.

    GILBERT GARCIN VENT

    Lorsque le vent viendra - 2007

    GILBERT GARCIN VENT

    Le funambule - 2002

    Gilbert Garcin - Icare

    Icare contrecarré - 2012

    source : Pixelcréation

    Pin It

    votre commentaire
  • Je partage ma découverte du jour :

    le site de la couleur de l'année par.... devinez qui ? PANTONE bien évidemment. Ils sont leaders, mais proposent toujours plus d'outils pour choisir SA couleur.

    Alors le vert émeraude cette année : c'est tendance !

    La couleur de l'année 2013 - PANTONE

    La couleur de l'année 2013 - PANTONE

    la couleur de l'année 2013 - PANTONE

    la couleur de l'année 2013 - PANTONE

    la couleur de l'année 2013 - PANTONE

     

     

     

     

     

     

     

     

    source : Elucidée

    Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires